Quelles formations faut-il suivre dans le secteur du droit ?

Quelles formations faut-il suivre dans le secteur du droit ?

Le droit est un secteur qui attire de nombreux étudiants. Des milliers de jeunes se lancent dans des études juridiques chaque année en raison de leurs nombreuses opportunités d’emploi. Si les débouchés dans l’administration publique sont parfois limités, les offres d’emploi se développent dans le privé.

Il existe une multitude de formations en droit. Elles s’échelonnent du bac+2 au bac+8. Il revient à chacun de choisir la formation qui lui convient mieux selon ses besoins et ses ambitions. Ici, découvrez les formations disponibles dans le secteur du droit !

Les formations courtes

Les formations courtes sont très prisées par les apprenants qui souhaitent vite finir les études et intégrer le monde professionnel. Le BTS et la licence sont les formations les plus courtes dans le secteur du droit. Il existe des écoles spécialisées en BTS qui délivrent des diplômes reconnus à l’issue de formations de grande qualité. Cliquez là pour découvrir l’une des meilleures écoles de BTS.

Le BTS Notariat et le DUT Carrières Juridique

Le BTS Notariat et le DUT Carrières Juridique donnent aux apprenants les connaissances nécessaires pour être techniciens supérieurs en droit. Les titulaires de ces diplômes Juridiques peuvent travailler dans les services juridiques ou dans les ressources humaines des grandes entreprises de tous les secteurs d’activité. Ils sont notamment indispensables dans les banques et les assurances.

Ces professionnels du droit peuvent également intervenir avec des professions libérales en tant qu’assistants juridiques d’un cabinet d’avocats ou de collaborateurs de notaire.

formation en droit

Le BTS Notariat se prépare en 2 ans dans de nombreux lycées publics et privés en France. Après, il est possible de poursuivre les études en Licence Professionnelle Métiers du Notariat. Le DUT Carrières Juridiques se prépare également en 2 ans dans de nombreux Instituts Universitaires Techniques.

Contrairement au BTS Notariat, il offre de larges opportunités de poursuite d’études, notamment en licence Professionnelle, mais également en Licence de droit. Il peut aussi servir de préparation à un concours de la fonction publique en droit.

D’autres formations courtes

Hormis les BTS précédemment cités, il en existe qui accordent une place de choix au droit dans leurs programmes. Ils conduisent à des métiers spécifiques. Il s’agit du BTS Assurance et du BTS Professions immobilières qui sont tous deux disponibles dans de nombreux lycées publics et privés.

Les licences professionnelles en droit

Elles se déroulent en un an et s’adressent aux étudiants titulaires d’un diplôme Bac+2 en droit (BTS ou DUT). En général, les apprenants suivent cette formation dans le but d’avoir une spécialisation dans un domaine précis correspondant à un projet professionnel.

La licence professionnelle ne permet que rarement de poursuivre les études. Seule la licence professionnelle en Métiers du notariat a pour suite logique le diplôme des instituts des métiers du notariat.

Les formations en classes préparatoires

L’entrée dans certaines écoles est conditionnée à la suivie de classes préparatoires. Ces dernières sont un cursus de 2 ans qui se déroule grâce à un partenariat entre lycées et universités. L’emploi du temps de la formation est organisé conjointement par les deux organismes partenaires.

Les classes préparatoires permettent aux apprenants de poursuivre leurs études naturellement dans une filière de droit. Elles servent également à intégrer les filières plus sélectives, notamment celle de magistères de droit.

Les formations à l’Université

formation en droit

Les études universitaires demeurent la référence pour se former aux métiers du droit et de la justice. Titulaires d’une licence (BAC+3) et un master (BAC+5), les apprenants sont aptes à se lancer dans la vie active, notamment avec les grandes entreprises qui recrutent de nombreux juristes. Ils sont également prêts à passer un concours d’entrée dans les écoles professionnelles privées ou publiques.

Les licences de droit et les licences spécifiques

Les licences de droit se déroulent en 3 ans à l’université. Elles ont pour but d’inculquer aux apprenants les bases du droit public, du droit privé et la méthodologie du juriste. Bien que généraliste dans la plupart des écoles, la 3e année de Licence permet de commencer une spécialisation par le choix d’un parcours.

Ceci détermine souvent l’admission en master et le type de profession que l’apprenant peut exercer. Les licences spécifiques sont indiquées pour les apprenants qui visent une double compétence (licence bidisciplinaires) et pour ceux qui souhaitent étudier le droit dans un cursus bilingue (licences binationales).

Il existe également des formations bilicences qui délivrent un double diplôme. Elles cumulent deux programmes d’enseignement et ont pour conséquence une charge de travail énorme pour l’apprenant.

Les masters, les magistères et le DJCE

Les universités proposent une large offre de spécialisations en Master dans 3 domaines principaux : le droit privé, le droit public et le droit international. Le magistère est un diplôme universitaire à finalité professionnelle obtenu en 3 ans après un bac+2. Les offres de formations pour le diplôme de magistère sont peu nombreuses.

Les offres de formation pour l’obtention d’un Diplôme de Juriste Conseiller d’Entreprise (DJCE) sont disponibles dans de nombreuses universités. Ce diplôme est très apprécié par les recruteurs, et il permet d’exercer comme avocats d’affaires ou juristes d’entreprises.

Les formations dans les instituts d’Études politiques

Ces formations servent à préparer l’admission dans une école professionnelle du secteur juridique ou à un concours administratif. Elles se déroulent en 5 ans sur 2 cycles. Le premier cycle est pluridisciplinaire et généraliste. Il s’articule autour de l’enseignement des sciences humaines et des langues. Le 2e cycle permet de valider un master qui peut être juridique.

Article relatif

One thought on “Quelles formations faut-il suivre dans le secteur du droit ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.